Deux catégories de données sont au coeur de Via Epona : les données cartographiques et les données anonymisées des voyageurs et elles s’alimentent l’une l’autre.

Par un cercle vertueux, nous sommes en mesure de proposer à la fois des voyages sur-mesure aux cyclotouristes et des actions très concrètes aux acteurs locaux du tourisme pour amplifier le développement du cyclotourisme chez eux.

Tout le monde y gagne !

Le projet Via Epona s’inscrit dans une démarche sérieuse de protection des données. Nous traitons en interne les données spécifiques à chaque cyclotouriste pour aboutir sur des rapports agglomérés à destination des acteurs du tourisme.

En traitant les données anonymisées des cyclotouristes, nous offrons aux acteurs du tourisme la possibilité de suivre très précisément les intentions et les choix de ces pratiquants sur leur territoire via des distributions anonymisées. Nous proposons aussi des pistes d’amélioration concrètes pour renforcer le cyclotourisme localement.

Xavier, docteur en physique expérimentale et cyclotouriste, a commencé à travailler sur des données complexes en 2010. Autrement dit, depuis aussi longtemps qu’il voyage à bicyclette. Il garantit personnellement que les données sont traitées rigoureusement.

Les ensembles de données sur lesquelles nous travaillons – cartographiques ou anonymisées des voyageurs – sont garanties de très haute qualité.