Nous avons tous les deux connus, comme beaucoup de cyclotouristes débutants, des déconvenues (pour utiliser un euphémisme) lors de notre premier voyage à vélo.

Partir sur un trajet inadapté ou mal anticiper ses capacités réelles peuvent complètement gâcher l’expérience.

Après  être passés par là et digéré un échec retentissant, une idée a germée dans notre esprit.

Nous souhaitions faciliter l’accès au cyclotourisme, court ou long, au plus grand nombre en leur évitant de passer par les mêmes déconvenues que nous.

Mais ce n’est pas tout! En parallèle, nous sommes amoureux de la découverte des terroirs. Vous savez, ces terroirs accessibles seulement aux gens du coin, au détour d’un chemin ou au fond d’un cul-de-sac. C’est là qu’on peut trouver cet artisan qui produit ses pêches, son fromage, son vin de noix ou qui tanne lui-même son cuir et qui vous vendra une nouvelle sacoche de vélo faite main et toutes ces choses pour lesquelles il faut accepter de se perdre un peu pour les trouver.

Nous avons donc eu l’idée de lier la découverte des produits d’exceptions et la rencontres des artisans qui incarnent ce mot typiquement français qu’est  le terroir, à l’accès au cyclotourisme pour le plus grand nombre. 

Cette idée, nous l’avons nommée Via Epona.

 Xavier et Grégory